Wi-Fi Free
SpanishESEnglish (UK)GermanDE-CH-ATFrenchfr-FRNederlandsNL
Wi-Fi Free
SpanishESEnglish (UK)GermanDE-CH-ATFrenchfr-FRNederlandsNL

Le Parc Naturel, la Réserve Marine de la Sierra d’Irta, le Musée de la Mer à Peñíscola, le Musée de l’Agriculture à Benicarló, le Jardin des oiseaux (Jardin del Papagayo), Le refuge des rapaces dans le vieux château de Peñíscola, etc.

Pour vous aider à mieux planifier votre voyage et profiter de toutes les richesses de notre région, voici quelques-unes des visites à ne pas manquer :


Sierra d'Irta

La Sierra d’Irta est l’un des paysages les plus spectaculaires de la Région. Elle représente l’une des dernières montagnes côtières sans construction sur la côte méditerranéenne.

Il s’agit d’une zone protégée, déclarée parc naturel par le gouvernement valencien depuis 2002 qui s’étend sur 12.000 hectares et 2.448 hectares marins. Il se trouve sur le territoire des communes d’Alcalá de Xivert, de Peñiscola et de Santa Magdalena de Pulpis.

Constitué par deux alignements montagneux parallèles à la côte et séparés par la vallée de l'Estopet. Son altitude maximum est de 572 mètres au pic Campanilles. Ces pentes abruptes descendent doucement vers la mer Méditerranée, formant au long de ses 12 km côtières, de nombreuses falaises, criques, corniches et récifs marins. La falaise la plus importante est celle de la Tour de Badum qui se caractérise par le fait d’être l’une des plus hautes de la région valencienne.

Ce parc a un riche patrimoine archéologique et artistique : les châteaux d'Alcalá de Chivert et de Santa Magdalena de Pulpis, qui appartenaient à l'Ordre du Temple, ainsi que les restes d'un habitat ibérique du VIIe siècle avant J.-C. qui est voisin du premier de ces châteaux. De plus il existe un réseau de tours de vigie destinées à la protection de la zone contre les incursions maritimes, les plus importantes étant la Tour d’Ebrí et la Tour de Badum, d'origine musulmane (atalayas). Sont également remarquables les ermitages de Santa Lucía et de San Antonio Abad, tous deux du XVIIe siècle. Enfin, bien que n'étant pas situé dans le parc mais le touchant dans sa partie nord, il faut signaler l'ensemble historique de Peñíscola, avec un imposant château templier chargé d'histoire puisqu'il a servi de résidence à Benoît XIII, le Pape Luna.

La flore est la végétation caractéristique des régions de climat méditerranéen typique comme le Lys ou lys de mer (Pancratium maritimum), l’ononis jaune (Ononis natrix), la roquette de mer (Cakile maritima),  le chardon des dunes (Eryngium maritimum), etc. La garrigue méditerranéenne, composée d'espèces végétales d'intérêt et que l'on peut trouver aussi bien près de la côte que dans les ravins qui avancent vers l'intérieur de la montagne, est la formation végétale prédominante. On pourra entre autres y trouver du fenouil sauvage, du lentisque, des palmiers nains, du romarin, de la bruyère, des genêts épineux, du thym, de la queue-de-chat, de la lavande, des lauriers roses, des arbousiers, du brachypode, des ronces, du thé de roche et de la menthe pouliot, des cistes, des genévriers, de la camomille, etc. La flore qui pousse à proximité de la mer se caractérise par des colonies de lavande de mer (limonium perplexum), fenouil marin (crithmum maritimum), Sang de vis (Erodium Sanguis Christi), le Palmier doum ou aussi Palmier nain (chamaerops humilis), Pin d'Alep (Pinus halepensis), Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus), le Chêne kermès (Quercus coccifera), l’Épine noir (Rhamnus lycioides), etc.

Quant à la faune, la présence de cours d’eau et de petits ruisseaux temporaires ainsi que les températures douces adhère à la colonisation de certains amphibiens comme le Crapaud Pélobate Cultripède (pelobates cultripes), le Crapaud Commun (bufo bufo), le Crapaud Calamite (bufo calamita), la Grenouille de Perez (rana perezi), etc.

En domaine côtier nous pouvons trouver des espèces d’oiseaux appartenant à la famille des laridés comme le Goéland d'Audouin (Larus audouinii), ou d’espèce d’oiseaux aquatiques de la famille des Phalacrocoracidés comme le grand cormoran (Phalacrocorax carbo), d’autres comme l’aigle de Bonelli (Aquila fasciata), le faucon crécerelle (Falco tinnunculus), la Buse variable (Buteo buteo), Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus), les différentes espèces de Fauvettes (sylvia), etc.

La diversité structurale du paysage, le haut niveau d’ensoleillement et les températures élevées, surtout durant la période estivale, sont exploités par des reptiles, comme le Psammodrome Algire (Psammodromus algirus), le Psammodrome d’Edwards (Psammodromus hispanicus), le Lézard Ocellé (Lacerta lepida), etc.

Les espèces de mammifères se caractérisent par la méditerranéité de la région, on peut observer entre autres l'écureuil roux (sciurus vulgaris), le sanglier (sus scrofa), le renard roux (vulpes vulpes), la genette commune (genetta genetta) et le blaireau européen (meles meles), etc.

À visiter : Ermita de Sant Antonio, Mas del Senyor, Castillo de Polpis, Font d’En Canes, Área recreativa La Caseta, Pou del Moro, Castillo de Xivert, Torre Ebrí, Ermita de Santa Llúcia i Sant Benet. Situées sur la côte, en partant du nord du parc naturel de la Sierra d'Irta : la Tour Badum, la Dune du Pebret, les micro-réserves.

À bord d’une embarcation : les îles Columbretes, le Delta del Ebro et la Sierra de Irta.

Comment s'y rendre : le parc naturel de la sierra d'Irta a accès de n'importe lequel des emplacements du parc naturel. L'accès au parc est très simple puisqu'il se trouve tout près de l'autoroute AP-7 et la route nationale N-340; on peut choisir les sorties d’Alcocebre, Santa Magdalena de Pulpis, Alcalà de Xivert ou Peñíscola. 

http://parquesnaturales.gva.es/web/indice.aspx?nodo=2986


Morella

Capital historique artistique de la région d’Els Ports, entièrement fortifiée, ce territoire communal de 414 km2 est le plus grand dans la province de Castellón et l’un des plus grands dans la communauté de Valence.

Morella, cité fortifiée à 1000 m  au-dessus de niveau de la mer, se trouve dans un endroit de passage traditionnel entre la Vallée de l’Ebro et la côte méditerranéenne qui a favorisé la colonisation depuis l’Antiquité. L’homme préhistorique nous a laissé de nombreux exemples de son art, comme les gravures et les peintures rupestres de Morella la Vella, déclaré patrimoine mondial par l’UNESCO. Dans le château on peut y observer les éléments technologiques de l’époque néolithique.

Morella fut puissance industrielle jusqu'au début du XXe siècle, et continue d'être la raison même des artisans de continuer à offrir des couvertures et des vêtements chauds qui accompagnent tant dans les hivers froids de l'intérieur. Le riche patrimoine de la municipalité de Morella et de tout le comté d’Els Ports en général, précise d’une institution qui conserve, étudie et diffuse toutes les richesses que Morella a à montrer, c’est pourquoi la ville dispose de musées, étant l’institution municipale dédiée à la recherche, diffusion et conservation du patrimoine. Ses musées ont la particularité de ne pas se trouver dans un seul bâtiment sinon de s’étendre à différents endroits de la ville. Ce qui a permis la réhabilitation de divers monuments civils, religieux et militaires et de faire usage à différents espaces de la ville.

Ce cadre général au temps du crétacé inférieur a quelques variations qui, dans la région de Morella, atteint son apogée avec la formation d’argile caractérisée par la présence de nombreux vestiges des vertébrés, en particulier des dinosaures.


Îles Columbretes  

Les îles Columbretes constituent un ensemble de quatre groupes d’îles volcaniques  situées à quelques miles au large de la côte. L’archipel est devenu un parc naturel qui accueille quelques espèces en danger d'extinction et ses fonds sont une réserve de pêche de grande importance qui contribue à la reproduction de nombreuses espèces de poissons de la zone.

La Columbrete Grande, La Ferrera, La Foradada et el Carallot sont situées sur des fonds de 80 mètres de profondeur et couvrent une surface de trois milles marins, représentant un des petits archipels de très grands intérêts écologiques de la Méditerranée.

Au XIXème siècle, on incendia l'île Columbrete Grande pour exterminer les serpents, et on installa un phare qui garda une présence de gardiens jusqu'en 1975, année qui a vu l'automatisation du phare. Depuis, les îles ne sont habitées que par du personnel appartenant au service de surveillance.

Très convoité par les passionnés de plongée sous-marine venus de tous les horizons, dû à la transparence de leurs eaux, de la beauté de ses fonds et de la grande variété et quantité des espèces animales et végétales qu'elles abritent. 


Cuevas de San José (les grottes de Saint-José)

La rivière souterraine des grottes de San José situé dans le parc naturel de la Sierra de l’Espadan, appartenant à la municipalité de La Vallée d’Uixó (La Vall d’Uixó) dans la province de Castellón.

Grotte naturelle d’une beauté incomparable, mais aussi la plus longue rivière Souterraine navigable d’Europe, avec une longueur de 2.750 m, dont 800 sont destinés à la visite touristique.

Vous serez transporté dans les profondeurs de la Terre à bord de petites embarcations et naviguerez sur des eaux tranquilles tout en contemplant les formes étranges des roches que l’action de l’eau a façonnées pendant des milliers d’années.

Laissez-vous guider à travers le temps en imaginant la croissance de stalactites et de stalagmites tout en écoutant le silence, le murmure de l’eau et l’écho que produit une goutte d’eau sur un lagon souterrain. Ne perdez pas l’occasion de découvrir un magnifique paysage que la nature a gardé secrètement depuis la nuit des temps à ce jour.


Torreblanca / El Prat de Cabanes 

Le Prat de Cabanes-Torreblanca fait partie de la Convention de Ramsar pour la protection des zones humides (internationalement reconnue).

Ce parc est un exemple type des zones humides de la côte du littoral méditerranéen. Les zones moins salées sont peuplées de jonchaies et d'ulves, tandis que les zones les plus salées servent de biotope à des espèces caractéristiques comme la Lavande de mer. On y trouve peu d'oiseaux nicheurs, mais les quelques espèces qui dérogent à cette règle sont très intéressantes. C'est le cas du busard cendré, de la lusciniole à moustaches et de la perdrix de mer. On trouve aussi couramment des canards colverts et des nettes à huppe rousse. Parmi les poissons, signalons quelques espèces typiquement locales comme la gambusie ou l'aphanius d'Espagne.

Sur la côte de Castellón, entre Torreblanca et Torre la Sal, se trouve l'une des rares enclaves côtières qui a conservé sa richesse naturelle. Ses espèces animales incluent quelques poissons en voie de disparition et de nombreux oiseaux qui profitent de ces zones humides pour s'échapper de l'environnement polluant des alentours avec les nombreux bâtiments.

La plage de Torrenostra et le parc naturel d'El Prat sont les deux grands attraits de cet endroit de la province de Castellón.


Tinença de Benifassá 

La Tinença de Benifassà, situé dans la partie nord de la communauté valencienne, est un lieu de grande valeur écologique résultat naturelle de millions d'années d'évolution. Il limite au nord avec la province catalane de Tarragone et à l'ouest par la province aragonaise de Teruel.

La Tinença englobe les terres qui appartenaient à feu l'abbé du monastère de Santa Maria Benifassà, d'où son nom. Les origines du mot Benifassà proviennent de l'arabe Beni-Hazá. L'abbé gouvernait les sept villages qui composent  cette région aussi appelée La Setena (la septième) qui sont : Bel, Castell de Cabres, Coratxà, El Boixar, Fredes, La Pobla de Benifassà et El Ballestar. Ces anciens et privilégiés parages, très riches en végétation et en faune, renferment les trésors cachés de notre culture.

On y trouve des forêts de pin rouge, noir et de pin blanc, de chêne, des prairies en montagne, des forêts riveraines, etc. En ce qui concerne la flore on peut voir le buis, le houx, le romarin, la lavande, etc. En outre, un grand nombre d'espèces endémiques et de raretés botaniques telles que les orchidées, les violettes, les fraises sauvages, et de nombreuses plantes médicinales.

Pour ce qui est de la faune : la chèvre hispanique ou le bouquetin, le sanglier, le renard, la genette, le blaireau, etc. une variété d'oiseaux comme des vautours, des faucons, des aigles, des hiboux, etc.

Les paysages naturels de Vallibona mettent en évidence l’environnement de la rivière Cervol et, depuis 2006, la municipalité de Vallibona fut incluse dans le Parc Naturel de la Tinança de Benifassà après avoir été reconnue par sa grande valeur environnementale et aussi par rapport à la continuité de leurs habitats résultant être un territoire de paysages grandioses et de grande biodiversité.


Penyagolosa

La région naturelle qui représente le massif de Penyagolosa, avec les bassins versants des rivières qui la délimitent, la rivière Montlleó au nord et au sud par la rivière Linares ou Villahermosa, occupe une partie des contrées de Mosqueruela, Puertomingalvo et Linares de Mora au sud-est de Teruel,  et ceux de Villahermosa del Río, Vistabella, Vilafranca, Benassal, Culla, Benafigos, Xodos, Llucena et Atzeneta Benafigos, Chodos, Lucena et Atzeneta dans les terres de Castellón.

L'alternance des sols est un facteur favorisant la diversité, vu que la roche principalement calcaire se succède avec des matériaux siliceux (sable, limon et argile). Le calcaire permettant à l'eau de mieux filtrer, en outre combiné avec d'autres matériaux qui retiennent mieux l’eau contribuant ainsi à maintenir les sols humides.

Cette diversité a pour effet de favoriser l'existence d'une faune et d'une flore extrêmement riches en différentes espèces qu'un environnement particulièrement préservé n'a que peu affectées. En fait, plus d'un millier d'espèces répertoriées à travers le massif de Penyagolosa.

À la découverte de Penyagolosa : 

Les Excursions et les Randonnées ; Puertomingalvo - Alto del Pelejero - Los Morrones  / Barranc de l' Assor - Riu Montlleó (Vistabella) / Castelvispal - Barranco del Rebollar / Vistabella del Maestrat - Riu dels Molins / Mosqueruela - Río Majo / Sant Joan de Penyagolosa - Río Carbo / Las Ampolas - El Cabañil (Puertomingalvo) / Sant Joan - barranc de l' Atzevar - La Bertrana / Puertomingalvo - cascada del Arquero / Barranco Gisbert - Castillo del Mallo (Mosqueruela) / Puertomingalvo - El Villar Alto / Sant Joan - pic de Penyagolosa / Culla - Riu Montlleó (PRV-225) / La Vallusera - Lloma de la Picossa (Vistabella) / Villahermosa del Río - La Golosilla / Benafigos - L'Ortisella -Mas d'Escrig / Puertomingalvo - Linares de Mora / Pla de Vistabella - La Estrella / Puertomingalvo-Mas de Navarro-Rambla del Puerto.


Delta del Ebro

Le Parc Naturel du Delta del Ebro est la zone humide la plus grande de Catalogne est l’une des plus importantes de la région méditerranéenne. L'embouchure du fleuve de l'Ebro constitue un parc naturel de premier ordre avec une incomparable richesse en flore et faune qui le rend unique et exceptionnel. Avec une surface totale de 7.736 hectares il comprend les régions du Bajo Ebro et du Montsià. Dans son étendue on y trouve les étangs de Olles, le Canal Vell, le Garxal, l'Alfacada, la Platjola, la Tancada et l'Encanyissada, ainsi que les îles de Buda, Sapinya et Sant Antoni, les péninsules de la Punta de la Banya et du Fangar, les landes de Casablanca et les sources de Baltasar.

Le Parc Naturel du Delta del Ebro compte plus de 500 différentes espèces de végétation. En ce qui concerne la faune, les oiseaux du Delta del Ebro sont une grande importance dans la zone où il est possible d'en trouver entre 50.000 et 100.000 exemplaires de 300 espèces différentes. Le climat humide est propice aux insectes et aux invertébrés, tandis que les différents degrés de salinité de l'eau font que l'on puisse y trouver un grand nombre de poissons comme les anguilles, les rougets et les corbeaux de mer, qui cohabitent avec des espèces introduites. Il ne faut pas oublier le riz, céréale phare de la zone, dont la production occupe de grandes étendues de terrain du Delta del Ebro.

Les conditions climatiques et de terrain dans Le Parc Naturel du Delta del Ebro, ainsi que la beauté naturelle, permettent au visiteur de contempler un magnifique spectacle dont l'eau du fleuve et de la mer sont les instigateurs principaux. Une multitude de routes et d'activités complètent l'offre de la zone du Delta del Ebro et des municipalités qui l'abritent.

 

Spa Natura Resort - Peñíscola
Partida Villarroyos S/N
AP-7 Sortie 43
12598 Peñiscola (Castellón)
Costa Azahar, Espagne

Téléphone: +34 964 475 480
Fax: +34 964 465 121
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.